TIMELINE, projections FOCUS
Vendredi 13 mars | 15h55

Carte blanche à Carlosmagno RODRIGUES

Espace municipal George Conchon
Accès libre

Projections :

01 - CRITTER - Felipe Bittencourt - BR - 2016
CRITTER | Felipe Bittencourt | Brésil | 2016 | 2’

Critter est une expérience de stratégies physiques qui vise un état de transmutation latente, sans résultats ni objectifs apparents autres que l’usure même de l’interprète, qui remplit le devoir d’adaptation et de confinement dans un espace domestique considéré comme un scénario temporaire pour une manifestation d’état. L’œuvre constitue la frontière que je perçois entre le travail artistique dans un environnement domestique en contraste avec l’espace public et sa réception immédiate. Une performance réalisée par une caméra personnelle dans un environnement avec des conditions minimales de composition.

INFERNAL MUSIC - 3 SCENES | Cecilia Cavalieri | Brésil | 2019 | 0’53

Images de Jair Bolsonaro, un néofasciste brésilien, transformé en partition MIDI, à l’aide de plug-ins disponibles et partagés sur internet par les utilisateurs du logiciel de musique Ableton Live, et qui a fait chanter cette partition par trois oiseaux brésiliens éteints : le gritador-do-nordeste, le caburé-de-pernambuco et le limpa-folha-do-nordeste. Puis, j’ai échantillonné leurs voix sur une échelle musicale. Les images produisent une composition infernale à l’horizon d’un piano à queue et chantée par les voix spectrales des oiseaux. La dégradation de l’homme et de l’environnement sont toujours main dans la main.

METAMORPHOSIS | Arlen Costa de Paula | Brésil | 2019 | 6’5

Un camion en transition. Son chargement sur une trajectoire qui semble sans fin. Dans ce voyage, les transformations, les changements et les sublimations des étapes visuelles permettent d’obtenir une approche poétique de ce voyage.

04 - DELIRANT EDGE - Naina Magalhaes-BR- 2018
DELIRANT EDGE | Naiana Magalhaes | Brésil | 2018 | 4’37

Un plan séquence qui suit les lignes en mouvement, les cordes, les oscillations marines d’un navire lors d’une journée ensoleillée entre les courants et les contre-courants.

05 - 4 3 C - Claudio Caldini - AR - 2017
4:3 C | Claudio Caldini | Argentine | 2017 | 2’52

Film sans pellicule / volets extérieurs / projecteurs Super 8 à l’atelier de Claudio Caldini en 2010. Enregistrement vidéo par María Rosa Andreotti, procédé numérique par Caldini.

06 - LIKE NOT RETROGRADE FANTASY - José Paulon - BR - 2018
LIKE NOT RETROGRADE FANTASY | José Paulon | Brésil | 2018 | 0’40

C’est un selfie vidéo avec une fébrilité poétique et des contorsions performatives impliquant des objets comme un parapluie et un petit vaporisateur. L’approche choisie est risible, ironique et ridicule.

07 - LYRIC TIT - Marie Carangi - BR -2016
LYRIC TIT | Marie Carangi | Brésil | 2016 | 4’51

Concert de thérémine pour un public absent à l’Université de Recife au Brésil.

DIVING | Dayane Tropicals | Brésil | 2014 | 1’09

Respirer submergé. Immerger jusqu’à la tête, inonder. Chaque individu, et lui seul, sait combien de temps il peut tenir sans air dans ses poumons.

RENAISSANCE | Flávia Coelho | Brésil | 2018 | 2’

Un nu féminin classique, un autoportrait sans visage, iconographiquement traditionnel, voit sa composition photographique corrompue par sa réplique vidéo. Parallèles, côte à côte, l’image refilmée d’un écran permet un jeu de mouvement dû à l’interférence des champs et des rayons cathodiques.

PERIOD | Samy Sfoggia | Brésil | 2019 | 1’15

Une immersion de collages de photos, de séquences encadrant une image, de superpositions numériques et en braille, de fenêtres diverses, de séquence d’aquarium, de superpositions, et lorsqu’une voix parle de la condition féminine, de la vie et du sang.

HUEVITA | Carolina Botura | Brésil | 2016 | 1’30

Une situation simple, une petite fille dans un marché populaire se cache parmi des piles d’œufs conditionnés à vendre, un abri fragile pour des créatures fragiles.

NOBODY RETURNS HOME, par SÉRGIO RUBENS SOSSÉLLA | Gregório Camilo et Fernanda Magalhães Ferrari | Brésil | 2019 | 2’20

Déclamation et publication vidéo d’un poème sur l’impermanence, à l’intérieur d’une maison quelqu’un parle de sa condition intérieure et inconfortable d’être, tandis qu’à l’extérieur des chèvres se promènent dans des espaces verdoyants et inondés.

IROKO DE BOM JESUS | Paulo Nazareth | Brésil | 2017 | 4’17

Un Iroko peut être compris comme un arbre ou une entité spirituelle des matrices africaines. Nazareth, l’auteur, grimpe sur un grand arbre, un Iroko né entre les murs d’une petite chapelle, une symbiose monumentale imprégnée par la relation entre la perception des croyances, l’espace, le temps et l’action.

ORGANIC ANALOGY | Rafael Fernne | Brésil | 2020 | 1’30

Expérimentation d’images utilisant des programmes considérés comme limités, des répétitions et des couleurs, de l’accumulation de technologies mortes, de l’excès sur l’excès. Il y a là la possibilité de reconstruction imaginaire dans les synthèses. Nous continuons donc à expérimenter la fragmentation et la reconstruction de ce que la parole ne dit pas, de ce que le corps ne détient pas.

15 - MATRIARCHAL Nicolly Rejayra - BR -2019
MATRIARCHAL | Nicolly Rejayra | Brésil | 2019 | 9’

Cette pièce est tout à fait pertinente à l’époque où nous vivons, où les médias sociaux nous ont transformés en guerriers du clavier. Il a donné à chacun la possibilité de dire n’importe quoi et de dégrader n’importe qui sans sourciller. Nous sommes devenus insensibles à l’idée que les mots peuvent blesser et avoir des effets éternels. Que ce soit à l’oral ou à l’écrit, il est de notre responsabilité de choisir nos mots avec soin et d’être empathiques et gentils les uns envers les autres. C’est la seule façon de construire une société tolérante et en paix.

Il appartient au visionnaire d’indiquer le rêve d’un possible retour, si difficile pour l’auteur brésilien qu’entre le succès et l’erreur du dialogue avec le monde. C’est la mission principale de TIMELINE : BH, un festival né de la coopération avec plusieurs autres festivals, en essayant de renforcer les images et les pensées fondatrices de l’imagerie électronique et cinématographique contemporaine de la scène néo-baroque de l’état fédéral du Minas Gerais.

TimeLine : BH est né d’une discussion provinciale sur les commentaires anecdotiques concernant le baroque, les récits et les propagateurs de « l’art vidéo », une sorte de pôle culturel, souvent cité dans les médias curatoriaux. Beaucoup répondent que « nous ne faisons que soutenir le cancer ». Si nous pensons ainsi, le Brésil est dans un état de métastase néo-fasciste. Le moment présent exige la prescription d’antidotes pour la défense de ce qu’est humanitaire. L’artiste penseur est à l’avant-garde de l’effort poétique pour la provocation de bons changements.

Site Web : www.timelinebh.com

« parce que nous faisons usage de nos ailes et finissons par rouiller
nous quittons la maison, mais nous ne revenons pas
J’ai rêvé que je reviendrais à la maison
En arrière
plus mort que vivant
encore plus tordu et sans jugement
en arrière
mais je retournerais chez moi »

Sérgio Rubens Sossélla – publié dans une pamphlet, 1989, Brésil

Carlosmagno RODRIGUES

Carlosmagno Rodrigues (Belo Horizonte, Brésil – 1972) est titulaire d’un diplôme en Art et Film d’Animation de l’École des Beaux Arts à l’Université fédérale du Minas Gerais (Belo Horizonte) et développe un travail vidéo depuis 1994. Ses œuvres dépeignent, avec ironie et poésie, des récits autobiographiques où les situations et les personnages sont faits de constructions aléatoires d’images et de pensées, mêlant précarité visuelle d’images artisanales inspirées d’édifices iconographiques religieux, politiques et de guérillas. Il est également designer, critique et commissaire pour le festival Timeline : BH et travaille dans un studio indépendant, sans parrainage institutionnel.

fr_FRFR_FR
en_GBEN fr_FRFR_FR